Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 17:42

LA CAMPAGNE DES ELECTIONS PROFESSIONNELLES DANS LA FONCTION PUBLIQUE EST LANCE

RETROUVEZ NOUS SUR CE SITE DES LA SEMAINE PROCHAINE POUR SUIVRE NOTRE ACTION ET NOS PROPOSITIONS !

ELECTIONS DANS LA FONCTION PUBLIQUE
Published by CFDT ARTOIS COMM
commenter cet article
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 09:31

ACADEMIE DE LILLE VACANCES SCOLAIRES

VACANCES D’HIVER

Fin des cours : samedi 22 février 2014 

Reprise des cours : lundi 10 mars 2014

VACANCES DE PRINTEMPS

Fin des cours : samedi 19 avril 2014

Reprise des cours : lundi 5 mai 2014

VACANCES D’ETE

Fin des cours : Samedi 5 juillet 2014

Reprise des cours : Lundi 1er septembre 2014

VACANCES D’AUTOMNE

Fin des cours : 18 octobre 2014

Reprise des cours : 3 novembre 2014

VACANCES DE NOEL :

Fin des cours : 20 décembre 2014

Reprise des cours : 5 janvier 2015

(Dates indicatives sous toute réserve de modification par les services du ministère de l’Education Nationale)

Published by CFDT ARTOIS COMM - dans Vacances scolaires
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 18:30
L'année se termine sur une nouvelle mauvaise note sur le front du chômage : pour le dix-neuvième mois consécutif, le nombre de demandeurs d’emploi augmente, après l’inscription en novembre de 29 300 personnes supplémentaires à Pôle emploi.

Au total, on compte désormais en France métropolitaine 3 132 600 personnes en catégorie A (et 4 617 400 inscrites à Pôle emploi toutes catégories confondues), ce qui nous rapproche dangereusement du pic historique de janvier 1997 (3 205 000 chômeurs sans activité).

 

Les jeunes et les seniors paient le plus lourd tribut, avec respectivement une hausse de 10,2 % et 17,5 % sur un an.

 

L’annonce par François Hollande, le matin même de la publication de ces chiffres, d’une inversion de la courbe du chômage dès la fin de 2013 laisse sceptiques les organisations syndicales, qui attendent des réponses concrètes de la part du patronat afin d’infléchir ladite courbe et de combattre la précarité à travers la négociation sur la sécurisation de l’emploi (la prochaine et ultime session aura lieu les 10 et 11 janvier).

 

« La balle est désormais dans le camp du patronat ! », a rappelé la CFDT.

Published by CFDT ARTOIS COMM - dans Actualité
commenter cet article
21 juin 2012 4 21 /06 /juin /2012 20:05

 

 

 

 

ENQUETE ORION

 


 

 

VOTRE SALAIRE A LA LOUPE CLIQUEZ ICI


Published by CFDT ARTOIS COMM - dans Actualité
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 16:56

Le décret n° 2012-552 du 23/04/2012  relatif à l'échelon spécial de la catégorie C de la fonction publique territoriale est paru au journal officiel du 25/04/2012.


Ce décret permet aux fonctionnaires territoriaux (autres que ceux de la filière technique) appartenant à un grade de la catégorie C classé en échelle 6, 9 grades concernés dans la FPT:

 

- Opérateurs principaux

- Agents sociaux principaux de 1re classe

- Agents spécialisés principaux de 1re classe des écoles maternelles

- Auxiliaires de puériculture principaux de 1re classe

- Auxiliaires de soins principaux de 1re classe

- Gardes champêtres chefs principaux

- Adjoints administratifs principaux de 1re classe

- Adjoints du patrimoine principaux de 1re classe

- Adjoints d'animation principaux de 1re classe.

 

d’accéder à l’échelon spécial doté de l’indice brut 499.

 

Cet échelon spécial sera accessible aux agents justifiant de 3 ans d'ancienneté dans le 7e échelon.

L'avancement d'échelon ne sera pas garanti selon une durée maximale. Il sera assimilable à un "avancement de grade", sur la base d'un ratio promus/promouvables. Ce ratio pourra être fixé à 100 %.

 

Décret n° 2012-552 du 23 avril 2012 relatif à l'échelon spécial de la catégorie C de la fonction publique territoriale

Published by CFDT ARTOIS COMM - dans Actualité
commenter cet article
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 05:00

La CGT d’Artois Comm se déclare satisfaite après  des négociations à l’issu des 3 jours de grève des 28, 29 et 30 avril 2012.

 

Dans un tract dénommé « ça suffit, tous en grève » le Syndicat CGT d’Artois Comm, lançait un préavis de grève comportant les revendications suivantes :

 

Obtention des chèques déjeuners.

 

La CFDT est bien entendue favorable à l’instauration des chèques « déjeuner » permettant ainsi l’augmentation du pouvoir d’achat des agents, Mais le choix de la CFDT porte plutôt sur une participation plus importante de la collectivité à la Complémentaire santé dans un premier temps. Car chacun sait combien il est difficile pour les salariés et leurs familles finir les fins de mois. Un agent hésitant parfois de se rendre chez un spécialiste faute de ne pas pouvoir le régler aggravant ainsi leur état de santé. La CGT n’a rien obtenu sur cette revendication.

 

Journées de Grèves payées.

 

La CFDT est restée attentive à cette revendication, et si la Direction d’Artois Comm entrait dans cette voie, nous l’aurions revendiqué à l’avenir. Le Président Wacheux n’a pas donné une suite favorable à cette demande de la CGT mais a permis l’utilisation de jours de congés payés ou de RTT.

 

Reclassement du plusieurs agents.

 

Cette question avait déjà été abordée en réunion mensuelle, il est clair pour la CFDT qu’il est nécessaire de faire avancer les choses dans ce domaine, mais les portes n’étaient pas fermées au sein des directions concernées, il s’agissait de négocier et d’apporter des solutions. La création d’un groupe de travail sur ce sujet risque à notre avis de faire trainer les choses. Mais nous respectons cette demande de la CGT. La CFDT sera attentive sur cette question.

 

Placer les polyvalents en tournée fixe.

 

Cette question a elle aussi été abordée lors d’une réunion mensuelle, et ce problème aurait été résolu avec la titularisation des agents. La CGT aurait obtenu l’affectation sans délais des polyvalents sur une tournée fixe sur la base du volontariat (selon le dernier tract distribué). La CFDT n’a pas retrouvé cette mesure dans le communiqué de presse du Cabinet du Président en date du 3 avril 2012, Sachant que de toute manière les choses auraient rentré dans l’ordre toutes seules après la réorganisation du service de collecte, il n’y avait pas lieu de mettre cette revendication dans un préavis de grève.

 

 

Embauche de certains agents à la collecte.

 

Cette question a été abordée lors d’une rencontre exceptionnelle entre les syndicats CFDT, FO, CGT , la Direction des Ressources Humaines et la Direction des services techniques. Un certains nombre de dossiers posaient un problème et chaque cas a été étudié.

 

Faut-il rappeler que 26 agents ont fait l’objet d’une titularisation, bien au-delà des espérances de la CFDT. En effet, il faut souligner l’effort de la collectivité et son attachement au service public au moment où bon nombre d’agglomérations rentrent dans la spirale du privé.

 

Lors de cette réunion la CFDT a fait la proposition de prolonger les contrats des personnes non titularisées, pendant une durée de 3 mois, le temps pour eux de trouver un nouvel emploi avec l’aide de la collectivité.  Nous avons proposé qu’ils puissent également bénéficier d’une formation, Ces mesures ont été approuvées à l’unanimité par les syndicats et la Direction. (La CGT compris).

 

Recrutement d’un ACMO (Personne depuis plus d’un an)

 

La CFDT associée au Syndicat FO a réitéré la demande d’embauche d’un ACMO tout dernièrement lors d’une rencontre mensuelle, en soulignant le caractère obligatoire de cet emploi dans une collectivité. Une réponse avait été apportée comme quoi le recrutement était en cours, nous avions d’ailleurs à cette occasion le soutien du Vice-Président  en charge du CHSCT. Nous ne doutions pas un instant que cet emploi soit pourvu rapidement. Alors pourquoi en faire un motif de grève ????

 

 

Respect du règlement des véhicules de service et de fonction (loisirs ou autres).

 

Lors d’une réunion récente, certains abus auraient été constatés, Le syndicat FO l’avait d’ailleurs souligné. Selon la Direction des ressources humaines, « un rappel à l’ordre » a été fait aux agents concernés. Cette question n’a donc pas été traitée lors des négociations de grève.

 

Meilleure considération pour tous agents des services.

 

Vague et curieuse revendication, point apparemment non évoqué lors des discutions.

 

Un dernier point qui ne figurait pas sur les tracts de la CGT, au combien important !

 

L’exclusion anti-démocratique de la CFDT par la CGT à la réunion qui a suivi le mouvement de Grève. Cette attitude est inadmissible de la part d’une organisation syndicale. D’autant plus que nous avions été conviés par le Président à y participer.

 

Les rencontres mensuelles informelles ont été mise en place justement pour favoriser le dialogue entre l’administration et les syndicats qu’ils soient élus ou non, notre présence à d’ailleurs fait l’objet d’une validation lors de la réunion mensuelle du 17 septembre 2010.

 

Notre présence dérange ! Sachez que la CFDT restera fidèle à ses valeurs de démocratie, de dialogue et de solidarité, à l’extérieur comme à l’intérieur des instances.

 

En attendant des réunions seront organisées par notre syndicat avec les agents, et nos revendications seront adressées directement aux personnes concernées.

 

Guy LEROY

Secrétaire de l'Antenne CFDT de Béthune


Published by CFDT ARTOIS COMM - dans Actualité
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 13:08

EXAMEN PROFESSIONNEL D’ADJOINT A REDACTEUR

FIN AU 1ER DECEMBRE 2011 !

RETOUR AU PRINTEMPS 2012 !

En effet le bénéfice du dispositif actuel de promotion des adjoints administratifs au grade de rédacteur par la voie de l’examen professionnel s’éteint au 1er décembre. Il se rallumera au printemps 2012 mais à des conditions nettement moins favorables.

Saisi depuis le mois d’avril dernier, le cabinet du premier ministre a enfin rendu son arbitrage sur le sujet de l’examen de promotion interne des adjoints administratifs vers rédacteurs.

Rappelons que ce dispositif dérogatoire permettait de créer une voie spécifique de promotion interne qui avait permis d’améliorer très sensiblement la promotion interne des adjoints administratifs passant d’une possibilité de nomination pour 4 recrutements à 2 possibilités (1 au choix et 1 par examen professionnel) pour deux recrutements.

Ce dispositif a été à l’avantage des agents et a permis plusieurs milliers de nominations supplémentaires. Il n’en reste pas moins que près de 6000 lauréats de l’examen professionnel ne sont toujours pas nommés et attendent avec impatience de nouvelles dispositions puisque le dispositif dérogatoire prend fin au 1er décembre 2011.

La CDFT a défendu dés le départ une solution qui consistait en une dérogation de trois à cinq ans permettant la nomination hors quota de tous ces lauréats, renvoyant de fait la responsabilité de nommer ou non, vers les employeurs.

Après sept mois d’attente, ce n’est pas ce que le gouvernement a décidé. Il a préféré des solutions symboliques et tordues qui laisseront les agents dans un grand désappointement.

Il convient de plus de préciser que le nouveau dispositif sera intégré dans la réforme du statut particulier des Rédacteurs que nous examinerons lors du Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale du 21 décembre ce qui laisse entrevoir une sortie du décret au mieux à la fin du premier trimestre 2012 voir au printemps. Entre temps, il n’existera plus de dispositif et nous retournons à la seule voie de promotion interne « au choix » à raison de 1 promotion pour trois recrutements.

L’examen professionnel sera valable à vie

Le gouvernement reconnaitra donc l’examen professionnel de façon définitive dans le futur texte. Si l’on peut comprendre que certains lauréats en seront réconfortés, il n’en demeure pas moins que selon la CFDT, faire perdurer un examen professionnel alors que la seule voie d’accès à la promotion interne s’effectuera au choix est un leurre.

Le seul point positif de cette annonce, c’est que, si dans le futur, une autre solution venait à être proposée, la reconnaissance de l’examen professionnel permettrait des mesures spécifiques.

Mais de quoi sera fait le futur ?

 Le retour au quota d’une promotion pour trois recrutements

Il n’y aura pas de prolongation de la mesure dérogatoire sur les quotas, ce qui revient  à dire que nous repassons à une promotion interne pour trois recrutements ce qui va avoir pour effet de diviser par trois les possibilités existantes. Cette situation va être d’autant plus catastrophique qu’elle va s’exercer dans une période où une baisse des recrutements est attendue y compris pour les rédacteurs.

Nous ne comprenons pas la logique du gouvernement qui après avoir lancé une expérimentation pour améliorer la situation des promotions internes dans un contexte démographique plus favorable, l’arrête au pire moment. La CFDT, depuis plus d’un an, réclame la pérennisation du quota de promotion interne à une pour deux recrutements et déplore le manque de soutien d’autres organisations syndicales et notamment de la première d’entre elles : la CGT. Cette organisation  propose des quotas de promotion interne de une pour quatre recrutements (dans leur esprit une promotion interne pour deux recrutements par concours externes et deux recrutements par concours interne), car la CGT ne reconnait pas toutes les garanties d’impartialité à la promotion interne au regard des garanties apportées par le concours. Il serait amusant de voir comment la base porte ce discours sur le terrain ?

 Une mesure dérogatoire de trois ans pour garantir un minimum de promotion interne

Le point d’orgue de l’arbitrage de Matignon est une disposition dérogatoire instituée durant trois ans permettant d’améliorer le dispositif de clause de sauvegarde. Actuellement, cette clause de sauvegarde s’exerce en appliquant la proportion nécessaire à la promotion interne à 5% de l’effectif du cadre d’emplois ce qui donne :

1 promotion pour 2 recrutements pour 5% de l’effectif du cadre d’emplois = 2,5% du nombre de rédacteurs ce qui représente 1 nomination pour 40 agents du cadre d’emplois des rédacteurs.

Dans le cadre du retour à 1 pour 3 recrutements, nous tombons à une possibilité de 1 nomination pour 60 agents

La proposition du gouvernement est de pouvoir nommer à raison de 5% de l’effectif du cadre d’emplois des rédacteurs ce qui représente 1 nomination chaque année pour 20 rédacteurs. Si le chiffre de 1 n’est pas atteint, il est reporté sur l’année suivante et peut permettre une nomination si le chiffre est au moins de 1.

On le voit, cette proposition devrait théoriquement permettre de nommer 3000 adjoints administratifs par an soit 9000 en trois ans (le cadre d’emplois des rédacteurs est composé de 60 000 agents au niveau national). C’est oublier qu’il n’y a pas une CAP unique en France et que cette vision mathématique ne pourra s’appliquer. Cette mesure, si elle n’est pas rien, laissera toutefois au moins la moitié des lauréats de l’examen professionnel sur le carreau ce que bien sur nous dénoncerons.

La CFDT déposera bien entendu des amendements allant dans le sens de sa proposition d’origine, mais le cabinet du premier ministre n’arbitrera sans doute pas une deuxième fois sur ce texte.

 Pour conclure

En tout état de cause, pour la CFDT, le gouvernement loin de calmer les impatiences des lauréats de l’examen professionnel de rédacteur, va au contraire augmenter le taux de frustration déjà très élevé chez ces agents. Nous avons déployé tous nos efforts pour éviter une telle issue, mais force est de reconnaitre que la force de conviction et la pertinence des propositions se fracassent sur le mur des certitudes de nos gouvernants.

Sur le plan pratique, la prochaine CAP devra être organisée sur les bases découlant de la fin de l’expérimentation dérogatoire, ce qui n’empêchera pas de réclamer une seconde CAP en cours d’année si la sortie du décret « rédacteur » devait permettre de nouvelles possibilités de nomination.

 

Published by CFDT ARTOIS COMM
commenter cet article
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 07:00

 

 

LILLE (ZONE B)

Périodes
Zone A
Zone B
Zone C
Rentrée des enseignants (*)
Lundi 3 septembre 2012
Lundi 3 septembre 2012
Lundi 3 septembre 2012
Rentrée scolaire des élèves
Mardi 4 septembre 2012
Mardi 4 septembre 2012
Mardi 4 septembre 2012
Toussaint
Samedi 27 octobre 2012
Jeudi 8 novembre 2012
Samedi 27 octobre 2012
Jeudi 8 novembre 2012
Samedi 27 octobre 2012
Jeudi 8 novembre 2012
Noël
Samedi 22 décembre 2012
Lundi 7 janvier 2013
Samedi 22 décembre 2012
Lundi 7 janvier 2013
Samedi 22 décembre 2012
Lundi 7 janvier 2013
Hiver
Samedi 23 février 2013
Lundi 11 mars 2013
Samedi 16 février 2013
Lundi 4 mars 2013
Samedi 2 mars 2013
Lundi 18 mars 2013
Printemps
 
Samedi 20 avril 2013
Lundi 6 mai 2013
Samedi 13 avril 2013
Lundi 29 avril 2013
Samedi 27 avril 2013
Lundi 13 mai 2013
Début des vacances d'été (**)
Jeudi 4 juillet 2013
Jeudi 4 juillet 2013
Jeudi 4 juillet 2013 
Published by CFDT ARTOIS COMM - dans Vacances scolaires
commenter cet article
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 07:00
Périodes
Zone A
Zone B
Zone C
Rentrée des enseignants (*)
Vendredi 2 septembre 2011
Vendredi 2 septembre 2011
Vendredi 2 septembre 2011
Rentrée scolaire des élèves
Lundi 5 septembre 2011
Lundi 5 septembre 2011
Lundi 5 septembre 2011
Toussaint
Samedi 22 octobre 2011
Jeudi 3 novembre 2011
Samedi 22 octobre 2011
Jeudi 3 novembre 2011
Samedi 22 octobre 2011
Jeudi 3 novembre 2011
Noël
Samedi 17 décembre 2011
Mardi 3 janvier 2012
Samedi 17 décembre 2011
Mardi 3 janvier 2012
Samedi 17 décembre 2011
Mardi 3 janvier 2012
Hiver
Samedi 11 février 2012
Lundi 27 février 2012
Samedi 25 février 2012
Lundi 12 mars 2012
Samedi 18 février 2012
Lundi 5 mars 2012
Printemps
Samedi 7 avril 2012
Lundi 23 avril 2012
Samedi 21 avril 2012
Lundi 7 mai 2012
Samedi 14 avril 2012
Lundi 30 avril 2012
Début des vacances d'été (**)
Jeudi 5 juillet 2012
Jeudi 5 juillet 2012
Published by CFDT ARTOIS COMM - dans Vacances scolaires
commenter cet article
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 19:00

SOIT DIT EN PASSANT

lundi 01.08.2011, 05:04  - La Voix du Nord

Le non au tout gratuit d'Yvon Bultel aux syndicats « 

 

Le tout gratuit doit-il exister ? Je dis non », persiste et signe Yvon Bultel suite à la réaction des syndicats à la convention d'occupation des nouveaux locaux du Mont-Liébaut (notre édition d'hier). « Nous avons investi plus de 100 000 euros de travaux, frais de mise en service de téléphone 424,48 euros, une perte de loyers de 38 000 euros par an.De qui se moque-t-on ? », argumente l'adjoint au maire. « Les Béthunois doivent-ils payer l'ensemble des dépenses syndicales. Je dis non », enfonce-t-il le clou en observant qu'un budget municipal ne se gère plus comme il y a vingt ans : « Le syndicat, en général, doit aussi faire preuve de civisme en participant à la rigueur budgétaire. Nous avons mis, aussi, des procédures vis àvis des associations. Pourquoi les syndicats en seraient exclus ? »

 

COMMENTAIRE :

 

NOUS N'AVONS JAMAIS DEMANDE A LA VILLE DE BETHUNE DE S'OCCUPER DU TELEPHONE !

LES ORGANISATIONS SYNDICALES ONT TOUJOURS PAYE LEUR TELEPHONE !

 

MONSIEUR BULTEL VEUT FAIRE CROIRE A LA POPULATION QUE LES SYNDICATS SONT UNE DES PRINCIPALES CAUSE DES DIFFICULTES FINANCIERES DE LA VILLE ???

 

LA QUESTION EST DE SAVOIR SI MONSIEUR BULTEL SOUHAITE QUE BETHUNE RESTE UNE VILLE CENTRE !

 

 

Published by CFDT ARTOIS COMM - dans Actualité Interpro.
commenter cet article

Rechercher